Comment choisir son gilet d'aide à la flottabilité

(3)

 Un gilet d’aide à la flottabilité diminue le risque de noyade, il ne garantit pas le sauvetage. Il est destiné aux personnes sachant bien nager et se trouvant à proximité d’une berge et du rivage, ou disposant d’une aide et de secours à proximité. Son utilité est réduite en eaux agités, il ne peut pas protéger l’utilisateur longtemps et nécessite une participation active.

Entrainez-vous à utiliser votre gilet d'aide à la flottabilité à l’eau au moins une fois par an pour déterminer qu’il fournit toujours un moyen de flottaison adéquat.

Il faut apprendre à l’enfant à flotter avec son aide à la flottabilité pou lui faire comprendre son utilité et son mode de fonctionnement.

Pour les personnes ne sachant pas nager ou en bas âge il est nécessaire de porter un gilet de sauvetage (norme minimale : 100 Newtons)

Pour choisir son gilet deux critères sont importants, La sécurité et le confort.

 

1 Choisir son gilet d'aide à la flottabilité en fonction de la réglementation :

Le gilet d'aide à la flottabilité n'est pas un gilet de sauvetage ! Il nécessite de savoir nager !

En  voile légère et en kayak la réglementation impose que chaque personne à bord dispose d’un équipement individuel de flottabilité. Avec une valeur de flottabilité minimale de 50 Newtons pour la voile légère et 70 Newtons pour le kayak.

 

Types de gilets homologués

 


type de gilets d'aide à la flottabilité

    

         Gilet plastron

 

     gilet poches

      Gilet à poches

    

izeber aide flottabilité

          Veste izeber

 Gilet à fermeture

 Gilet néoprène

 

 

 

Choisir son gilet d'aide à la flottabilité en fonction de la norme :

Choisissez le gilet d'aide à la flottabilité en fonction de votre poids, un gilet de mauvaise taille pourrait entraver son efficacité.

Votre gilet d’aide à la flottabilité doit porter le marquage CE. Le gilet répond à la norme ISO 12402-5.(pour les 50 à 70 N, flottabilité exprimée en Newton.)

A savoir : 10 Newtons correspondent à 1,01 kg force de flottabilité. 
 

Le choix du gilet se fait en fonction de son poids:

Ne pas oublier de mettre la sous-cutale si votre gilet en dispose.

Il doit être suffisamment serré à la taille pour ne pas remonter sous les aisselles en cas de dessalage (retournement de l'embarcation).

Les gilets de 70 N doivent être utilisés en eaux vives par la FFCK pour la pratique du kayak, ils offrent une meilleure flottabilité.
 

Choisir son gilet d'aide à la flottabilité pour le confort :

N’oubliez pas de tester votre matériel en condition !

Les gilets offrent un confort et une liberté de mouvements différente en fonction des modèles :

Ceux qui s’ouvrent : Grâce à une fermeture à glissière ou encore avec des attaches en plastiques, ce type de gilet est facile à porter, attention aux fermetures éclairs, ils peuvent se gripper (eau de mer, sable). Pensez à bien rincer votre gilet !

Ceux qui s’enfilent : On les appelle gilets plastron, ils sont facile à enfiler et offrent une grande liberté de mouvement au niveau des bras.

Ceux à poches : permettent de pouvoir emporter des instruments de signalisation (sifflet, miroir réfléchissant) ou des accessoires comme un appareil photo dans une pochette étanche.

Ceux en néoprène : offrent une liberté de mouvement totale et se font oublier grâce à sa coupe près du corps. Il faut savoir que le gilet néoprène est un peu plus lourd que la mousse lorsqu’il est imbibé d’eau.

Ceux qui se portent aussi sur terre : Les vestes IZEBER. Elles offrent une liberté de mouvement, une aide à la flottabilité respectant la norme 50 N, une isolation thermique comme une veste classique et un look citadin.  

 

izeber veste aide flottabilité

 

Astuce : ne pas oublier la garcette (corde de sécurité) reliant chaque objet à votre gilet afin de ne pas les perdre !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
Gilet Flottant IZEBER Floating System Chaud et Flottant Homme - noir
49,99 €*
4.40 / 5 138 note
    Gilet d'aide à la flottabilité BA900 50 N
    69,99 €*
    4.30 / 5 54 note
      HAUT DE PAGE