Comment choisir son gilet stabilisateur de plongée

(4)

 

Le gilet stabilisateur a différentes fonctions principales : il est donc important de bien le choisir. Pour ce choix il est nécessaire à la fois de connaitre les critères objectifs de qualité chez un gilet stabilisateur mais aussi de choisir le type de gilet le plus adapté à sa pratique.

 

Les principales fonctions du gilet stabilisateur : 


- Fixer la bouteille sur le dos du plongeur, grâce à un « back pack » muni d’une sangle et intégré au gilet

- Influer sur la flottabilité du plongeur en surface et sous l’eau en y injectant de l’air contenu dans sa bouteille (grâce au «direct système») ou en l’expulsant via les diverses purges.

- Permettre de compenser la perte ou le gain de flottabilité de la combinaison due à la pression de l’eau, de flotter en surface avant et après la plongée ou pour se mettre en sécurité.

- Permettre de fixer ou de ranger du matériel grâce à des mousquetons ou des poches.

 

Les critères objectifs pour choisir son gilet stabilisateur:

 

flottabilité La flottabilité :

Pour le tester gonflez votre gilet, vous mesurerez ainsi son efficacité. Il est important que l'accès aux instruments soit le plus simplifié possible, en priorité pour l'inflateur, les purges et les anneaux.

 

confort Le confort :

Les back packs sont rigides, des back packs rembourés offrent un confort certain. Il est important de choisir un gilet stabilisateur adapté à sa morphologie, si une fois porté il ne bouge plus c'est le cas.

La veinture ventrale à réglages multiples est l'élément le plus important pour déterminer la taille à choisir, les sangles ajustables et les épaules matelassés rendent le port du gilet plus agréable.

Il existe des modèles spécifiques de gilets stabilisateurs pour femme, ne comprimant pas la poitrine et également adapté aux gabarits d'enfants.

 

fonctionnalite La fonctionnalité :

La nécessité de rangements sur un gilet stabilisateur augmentera proportionnellement à l'autonomie du plongeur.

Plus un gilet comporte d'anneaux plus il possède de rangements mais cela à une influence sur son poids, le rendant plus lourd. Pour remédier à ce problème certains gilets ont des poches à plombs largables.

 

solidité resistance La solidité et la résistance : 

Les gilets sont soumis à beaucoup de contraintes en surface comme sous l’eau. La solidité des matériaux est variable d’un gilet à l’autre.

Pour mesurer le critère de résistance, il existe l'indice "Cordura".

Plus l’indice cordura est élevé, plus le gilet est résistant et susceptible d'avoir une durée de vie supérieure. 

 

gilet stabilisateur choisir

 

Choisir son gilet en fonction de son utilisation :


Il existe trois différent types de pratique de la plongée et chaque type à son gilet le plus approprié.

 

1. La plongée loisir :

Le gilet le plus adapté à cette pratique est le gilet stabilisateur dit "classique". Se gonflant dans le dos et sur les parties latérales et ayant un back pack permettant de fixer la bouteille au dos du plongeur, il lui procure un maximum de confort.

 

2. La plongée voyage : 

Pour ce type de plongée, privilégiez le gilet "voyage". C’est un stabilisateur "classique" sans Back pack. Il est compact, léger et facile à transporter mais cela entraîne une perte de confort. Certains stabilisateurs classiques sont désormais munis de back pack pliable pour concilier compacité et confort. 

 

3. La plongée technique :

Il est conseillé à ceux qui font de la plongée technique d'utiliser un gilet stabilisateur "technique". C’est un harnais muni de gonfleurs dans la partie dorsale augmentant ainsi l’espace sur les flancs.

Cette configuration favorise la position horizontale du plongeur sous l’eau. Mais en surface, cette position peut être gênante.

Le plongeur doit évoluer allongé sur le dos ou sur le ventre contrairement à un stabilisateur classique qui permet une position verticale en surface.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vote
HAUT DE PAGE